Pourquoi PHPStorm

Quand j’ai vu PHPStorm pour la première fois, j’ai instantanément pensé : “on dirait un cockpit d’avion, en plus moche”. Trop de boutons, la typo est trop grasse et les couleurs sont vraiment moche. C’est nos amis de chez FHM Solutions (le genre de de développeurs fans de Linux et de la ligne de commande) qui m’ont montré l’outil en détail et qui ont fini par me convaincre.

Mettons tout de suite les choses au clair : je suis un développeur sensible au design. J’aime les belles typos, les interfaces ergonomiques et l’écran de mon Macbook Pro Retina. SublimeText 2 était mon meilleur ami que j’admirais pour son minimalisme, sa simplicité et sa rapidité

Tout d’abord, à qui s’adresse phpStorm ?

Comme son nom l’indique, PHPStorm (ou tempête PHP au Québec) est destiné aux développeurs PHP. Même s’il gère très bien le HTML, le JS et le CSS, c’est sur PHP qu’il va être le plus utile. Il s’adresse principalement aux développeurs PHP qui utilisent des Frameworks MVC comme Symphony, Laravel ou encore CakePHP.

 

PHPStorm vs SublimeText

Tout comme Visual Studio ou Eclipse (deux logiciels pas franchement très cool), PHPStorm est un IDE alors que SublimeText un éditeur de texte. Nuance.

Un IDE (Integrated Development Environment) est un environnement de développement doté d’outils qui améliorent la productivité des développeurs. C’est à dire qu’il dispose d’outils et de fonctionnalités pour assister le développeur dans son travail.

En gros PHPStorm comprend votre code et pas SublimeText. C’est une grosse différence, croyez-moi.

Voici pour moi les avantages de PHPStorm :

  • On peut naviguer dans le code en cliquant sur des choses (méthodes, classes, etc.) pour voir leur source : juste méga-utile
  • L’autocomplétion est vraiment intelligente car PHPStorm est intelligent
  • Le logiciel détecte les erreurs de syntaxe et les surligne en temps-réel
  • Warning en temps réel si on a utilise une variable non déclarée, ou si on déclare une variable sans l’utiliser
  • Recherche rapide vraiment cool dans tout le site (largement mieux que celle de SublimeText)
  • Le terminal est intégré !! Super rapide si vous utilisez Composer, Gulp/Grunt ou Bower.
  • Custom templates : avec un peu de configuration, on peu générer automatiquement des fichiers qui suivent un modèle

Il y a aussi beaucoup d’autres fonctionnalités intéressantes que je n’utilise pas (encore) mais qui peuvent vous intéresser.

Comment pimper PHPStorm pour les utilisateurs de SublimeText

OK, vous êtes intéressé mais loin d’être convaincu. SublimeText, de son côté, a une interface tellement minimaliste, agréable et légère que vous n’avez pas envie d’aller voir ailleurs.

C’est vrai que PHPStorm, du moins dans sa version par défaut, est complètement largué sur ces points là. Mais ce qui va nous aider c’est qu’il est vraiment 100% configurable.

Voici donc quelques conseils, inspirés d’une série de Laracasts sur PHPStorm et de mon expérience pour améliorer l’interface de l’outil :

  • Dans l’onglet “view”, désactivez la Toolbar, Tool buttons, Status bar, Navigation bar, on respire déjà mieux
  • J’ai également désactivé la sidebar pour plus d’espace (on peut naviguer intuitivement dans le projet et tapant cmd + flèche du haut sur Mac)
  • Allez dans Préférences > Apparence & Behaviour > Keymap et configurez vos raccourcis claviers comme sur Sublime (faites-le une fois pour toutes même si ça prend du temps)
  • Allez sur PHP Storm Themes et téléchargez un thème plus sympa que ce qu’on vous propose par défaut (j’utilise Darthness)
  • Téléchargez le plugin “Color IDE” pour que la sidebar prenne automatiquement la couleur de background du thème et non le gris foncé par défaut
  • Pour la typo, j’utilise personnellement Monaco (utilisée sur GitHub) en size 13 avec un line spacing de 1.4 pour plus de visibilité
  • Je me mets en mode plein écran (sur Mac) pour un visuel encore plus minimaliste

Voici un aperçu de PHPStorm après le lifting :

Conclusion

Pour la réalisation de projets conséquents, et dans l’optique d’optimiser la productivité des développeurs, l’utilisation maitrisée d’un EDI (Environnement de Développement Intégré) complet est un plus indéniable. Dans le monde PHP, les deux plus connus sont très certainement les EDI libres Eclipse et Netbeans, à l’origine destinés au langage Java. Bien que très complets, ces ateliers souffrent parfois de lacunes, en terme notamment de configuration, d’encombrement mémoire ou encore d’ergonomie. Un EDI concurrent, propriétaire cette fois, comble efficacement ces lacunes et propose par la même occasion des fonctionnalités complémentaires : il s’agit de PhpStorm de JetBrains.

Cet éditeur de logiciels s’est tout d’abord fait connaître dans le monde Java avec son premier produit, l’EDI IntelliJ IDEA. PhpStorm reprend l’interface et les fonctionnalités d’IntelliJ pour les adapter au langage PHP. Nous profitons de la sortie récente de la version 3.0 pour présenter cet outil taillé pour les projets de grande envergure. Dans un premier temps, nous en décrivons l’interface en général, et dans un second temps, nous présentons quelques fonctionnalités choisies pour leur nouveauté ou leur intégration particulièrement efficace.

Publicités
Publié dans Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s